Sélectionner une page

SIG topologique Open Source

l’outil clé d’une gestion des réseaux optimisée pour les collectivités

Retour sur l’expérience conduite avec la Communauté de Communes du Pays d’Iroise

SIG PAYS IROISE

C’est en septembre 2019, que la Communauté de Communes du Pays d’Iroise (CCPI) décide de se doter d’un SIG entièrement Open Source permettant l’édition topologique de ces réseaux.

Quelques chiffres

La Communauté de Communes du Pays d’Iroise, c’est :

– 19 communes à la pointe du Finistère
– 48 893 habitants desservis
– 25 733 abonnés
– 960 km de réseau d’eau potable
– 385 km de réseau d’assainissement collectif
– 12 agents

DETAILS PAYS IROISE BMG

L’objectif

Se doter d’un tel SIG est un choix stratégique permettant à la collectivité de reprendre la main sur l’inventaire, la mise à jour et la gestion de ses réseaux.

Grâce à notre expertise en SIG, notamment en gestion de données topologiques, et à nos compétences en matière de réseaux d’eaux, la CCPI nous a fait confiance pour l’accompagner dans cette démarche. Nous lui avons donc proposé de construire son SIG sur mesure, sur la base du noyau topologique Open Source sous Postgres que nous avions commencé à développer et d’utiliser le SIG QGIS, Open Source également, pour éditer cette base de données.

Le projet

La prestation proposée se découpait en 3 volets :

1/ Construction de la solution SIG

Elaboration du modèle de données

La première phase structurante a été l’élaboration d’un modèle de données pour l’eau et l’assainissement en cohérence avec le modèle de données local du Géo Pays de Brest (GéoPB).

Cette phase a été réalisée en étroite collaboration avec notre client afin qu’il appréhende bien les concepts du noyau topologique (établi selon une logique arc-noeud) et que le modèle de données final prenne également en compte les spécificités à la fois métier et technique de la CCPI et de son SI.

Construction de la base épaisse sur la base du noyau topologique et du modèle de données défini

Suite à cette phase, le modèle de données a été configuré autour du noyau topologique grâce à des fichiers csv de paramétrage détaillant chaque attribut. Cette phase préalable de configuration via « fichiers plats » a permis de réaliser plusieurs itérations avec notre client par l’intermédiaire de notre plateforme GitLab dédiée. Ainsi, il a pu contribuer directement et efficacement à la construction de son modèle de données. Ces fichiers ont ensuite été utilisés par les scripts pour construire les tables de la base de données. – Homogénisation et intégration des données existantes Un gros travail de consolidation des données des différents exploitants de réseaux préalablement convertis au format du standard GéoPB avait été réalisé lors d’une précédente prestation.

Sur la base de ces données consolidées, quelques ajustements et corrections (notamment topologiques) ont été réalisés pour coller parfaitement au modèle de données défini pour la CCPI. Les données patrimoniales ont ensuite pu être insérées en masse dans la base de données en SQL. En effet, le noyau topologique développé est autonome et se suffit à lui-même pour la gestion des données géographiques et de la topologie. Il supporte donc aussi bien les insertions et mises à jour en SQL que via QGIS, ce qui lui confère une grande inter-opérabilité avec les différents logiciels SIG.

Gestion des interventions

Notre solution OS prévoit des tables permettant de saisir et gérer des rapports d’interventions en relation avec les objets du noyau topologique. Nous avons donc travaillé sur un modèle de données permettant de recenser les interventions réalisées sur le patrimoine réseau de la CCPI. Ce travail a nécessité de nombreux échanges avec notre client. Sur le même principe que pour le patrimoine réseau et son noyau topologique, nous avons donc utilisé des fichiers de configuration csv permettant une collaboration active des différents intervenants. Une sensibilisation à la redondance des informations, à la maitrise des objets parents / enfants et aux relations entre les données a été nécessaire pour produire un modèle de données efficient et entièrement personnalisé, répondant entièrement aux besoins de l’exploitation des réseaux de la CCPI.

Implémentation des fonctionnalités spécifiques

Certaines fonctionnalités complémentaires ont été développées pour répondre aux besoins spécifiques de la CCPI :

– Création d’un module d’import des ITVs au format spécifique CCPI dans les tables d’interventions reliées aux tables patrimoniales et création automatique des interventions de curage préalable.

– Création d’un module d’export des données au format SHP du GéoPB.

– Interconnexion du SIG avec le système de gestion de l’ANC.

SIG TOP'EAU

2/ Intégration des récolements

Au delà de la solution SIG, il est primordial de posséder des données à jour et de bonne qualité. La CCPI nous a donc également demandé de rattraper les retards dans les mises à jour de ses plans de récolement. Nous avons développé un module pour automatiser l’intégration des plans de récolement fournis dans le format SHP GéoPB, et intégré par ce moyen plus de 2 km de réseau. Pour les plans de récolement DWG non chartés, ce n’est pas moins de 120 plans qui ont été triés et intégrés avec l’aide de notre partenaire OPTIGEO, ce qui correspond à plus de 20 km de réseaux mis à jours.

3/ Mise en place d’une solution de consultation WEB pour les collectivités

La finalité du SIG étant aussi le partage des informations collectées, la CCPI a souhaité ajouter une interface WEB à son SIG. Ainsi, elle fait bénéficier à l’ensemble des communes de son territoire des réseaux cartographiés et des informations collectées sur son territoire. La solution déployée sur un QGIS Server via le client web QWC2 est connectée en direct sur la base de données Postgres et permet de diffuser des données à jour en temps réel de façon sécurisée.

{

« L’entreprise Be Map Guest a cette faculté à s’adapter au client et surtout à s’efforcer de répondre à la volonté de son client. Dans le monde du SIG c’est essentiel de pouvoir travailler avec des personnes du métier et ayant une connaissance très forte dans la gestion d’une base de données. »

V. Legrand

Responsable eau et assainissement, Communautés du Pays d'Iroise

Nous sommes ravis d’avoir participé à l’élaboration du SIG de la CCPI. Ce projet complet créé avec des utilisateurs très opérationnels nous a permis d’éprouver notre noyau topologique Open Source et d’en faire un outil complet et fonctionnel qui répond parfaitement aux besoins des opérateurs des métiers de l’eau. Cette solution peut sans aucun doute répondre aux besoins d’un grand nombre de collectivités, gestionnaires de réseaux, régies ou géomètres, et nous sommes enthousiastes à l’idée de l’adapter à d’autres contextes territoriaux et métiers.

Vous avez un projet ? />

Nous sommes impatients d’en savoir plus !